Comment Choisir une Tarière Hydraulique ?

Les techniciens des travaux publics connaissent bien la tarière hydraulique pour son efficacité à forer les terrains, quelle que soit leur texture. Il s’agit d’une machine résistante, dotée d’une grande puissance et capable de percer rapidement les différentes couches du sol. Cet équipement professionnel peut également être employé à des tâches domestiques. Pour choisir une tarière, il convient de tenir compte du type d’engin avec lequel on veut l’associer, des caractéristiques de celui-ci en termes de débit, etc.

Quels sont les critères pour choisir ?

Quelles sont les spécifications du dispositif hydraulique de la machine avec laquelle sera couplée votre tarière ? Plus précisément, vous devez vous intéresser au niveau de débit et à la force de pression que peut exercer votre tracteur en mode de marche. C’est le principal critère qui déterminera le modèle de tarière hydraulique qu’il convient d’utiliser pour les travaux envisagés.

Les fabricants de tarières en conçoivent différentes gammes. On distingue les modèles dotés d’une large capacité de débit et de pression. Elle peut être comprise entre 56 et 113 l/min, 18 et 132 l/min, etc. Viennent ensuite les tarières possédant une capacité plus restreinte. Les premiers modèles sont utilisables sur une plus grande variété de machines.

Ils sont adaptés sur les terrains difficiles qui nécessitent l’usage de différents engins : excavatrice, tracteur, tractopelle, etc. Avec les seconds, vous obtiendrez davantage de puissance de forage. Leurs caractéristiques sont spécifiques à un type précis d’engin de travaux.

Vaut-il mieux acheter neuf, d’occasion ou louer ?

Acheter une tarière hydraulique est l’option idéale si vous planifiez d’effectuer régulièrement pendant une longue période des travaux de forages de trous. Cela revient moins cher que d’avoir à louer le matériel à chaque fois. La location peut être une bonne solution lors d’un usage unique par exemple.

Une troisième éventualité, l’achat d’occasion, reste encore exploitable. Cependant, comme c’est généralement le cas, cette option offre peu de garanties post-achat. Cette catégorie d’équipement nécessite pourtant des visites fréquentes de maintenance compte tenu des usages auxquels il est destiné. Vous économiserez certes sur le prix d’achat avec cette option. Toutefois, il vous faudra prendre en charge les coûts de réparation en cas de problème.

Quel foret faut-il choisir pour sa tarière ?

Pour les travaux réalisés sur des terrains de configuration rocheuse ou de type similaire, les spécialistes de BTP préconisent l’emploi de forets en carbure de tungstène. Leur extrémité en acier a la capacité de percer les sols particulièrement difficiles. En général, ce type de foret est utilisé dans un cadre professionnel.

Outre ces modèles ultras résistants, il existe également des spécimens plus classiques. Ces derniers sont adéquats pour percer lorsqu’il est question de travaux agricoles ou domestiques. Les forets sont disponibles en différentes versions variant suivant le diamètre de la tête de perçage.

À quel moment avons-nous besoin de cette machine ?

Compte tenu de la puissance que peut développer une tarière hydraulique, elle est souvent utilisée à des fins professionnelles. Les spécialistes de travaux publics y font recours lorsqu’il s’agit de mettre des poteaux en terre pour réaliser une infrastructure routière par exemple.

En général, la tarière est indiquée pour toutes les constructions qui nécessitent d’ériger de grandes colonnes. On peut citer notamment les ouvrages d’électricité, télécommunications, l’édification de quais, etc. Dans un registre plus simple, il est adapté pour dresser une clôture, déplacer et repiquer des arbres.

Nous serons heureux de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Brin de Jasette